Alerte concernant la "vaccination" des enfants - juillet 2022 - études scientifiques

Vaccination des enfants : 

Dernier avertissement du Dr Robert Malone (biologiste moléculaire, épidémiologiste, spécialiste des maladies infectieuses) pionnier de l’ARN messager.
décembre 2021


299 % d'augmentation des idées suicidaires, des tentatives de suicide et des suicides chez les ados ! la psychologue Marie-Estelle Dupont dénonce le contrôle par la peur...

Un article à lire absolument :

"Faire vacciner les enfants, vraiment ?"

 Publié le 24/08/2021 - France Soir

Auteur(s): Laure Gonlézamar, pour FranceSoir


TRIBUNE - Face à la propagande incessante des médias sur les morts du virus Covid-19 et la nécessaire et inévitable vaccination de la population pour enrayer l’épidémie, y compris des plus jeunes, il est désormais d’utilité publique de rappeler quelques chiffres et faits sourcés, afin que chaque citoyen puisse librement et posément décider pour lui et surtout pour ses enfants. 

 BENEFICE-RISQUE DES VACCINS COVID PAR TRANCHE D’AGE. MISE A JOUR 1 ER JUILLET 2021 

dossier transmis par REINFOCOVID

INFOS SANTE

Vous trouverez les informations relatives au Covid19, effets secondaires indésirables, etc.. sur l'onglet RESSOURCES puis sur l'onglet VACCINS

Lettres de parents aux directions d'écoles, collèges, lycées de l'Hérault

 

 Il s'agit de l'opération "sauvons nos enfants dans les écoles!!!!"

A ce jour toutes les écoles de l' Hérault (près de 900) ont reçues le courrier d'alerte et d'avertissement concernant  l'impact du protocole sanitaire sur les enfants

Lettre d'avertissement et de rappel à la loi - rentrée 2021 2022 Collèges et lycées

Exemple de lettre d'un parent face aux injonctions vaccinales

(ou comment dire les choses essentielles avec humour et poser les questions qui dérangent)

REACTION 19 ME BRUSA
020921 – Non à la « vaccination » des mineurs par des produits légalement inexistants et non autorisés dans le Vaucluse !
 

Courriel adressé par le Secrétaire général de la Direction des services départementaux de l’éducation nationale de Vaucluse.

Courrier adressé par Mr Sieye Directeur des services de l'éducation nationale de la Haute Garonne aux parents d'enfants de + de 12 ans

"La vaccination des adolescents contre la covid 19 est aujourd'hui fortement recommandée par les autorités sanitaires dès l'âge de 12 ans révolus car elle participe à la réduction de la circulation du virus ...."

1- Documents utiles aux parents

et aux étudiants

Lettre aux parents..et pas que !

 
Chers parents d’élèves,
 
Nous prenons contact avec vous afin d’échanger sur le sujet du pass sanitaire et de la vaccination de nos enfants.
Certains d'entre nous souhaitent faire vacciner leurs enfants, d'autres ne le souhaitent pas, d'autres se questionnent. La vaccination n'étant pas obligatoire, il en va donc de la décision des responsables légaux.
Face au flou et à la pression médiatique, des parents risquent d'abandonner leurs convictions et leur liberté ou se précipiter dans leur choix, faisant peut-être vacciner leurs enfants contre leur volonté. Pour éviter cette soumission, il est nécessaire, s’informer, se réunir, se soutenir et agir.

A ce jour, voilà les informations que nous avons recueillies qui nous paraissent les plus pertinentes et d’actualité:
- Le conseil constitutionnel a validé la loi stipulant que nos enfants n’auront pas besoin de présenter un pass sanitaire pour accéder au collège, au lycée ou à l’université. Par contre, une forte campagne de vaccination sera mise en œuvre à la rentrée, dans les collèges et lycées. La vaccination n'étant pas obligatoire, vous pourrez normalement refuser de faire vacciner vos enfants. Afin de vous prémunir d'une vaccination que vous n’auriez pas autorisée, il est préférable d'envoyer le document « Avenant à la fiche d’infirmerie * » co-signé par les deux responsables légaux de l’enfant, en accusé de réception à la direction / service infirmier scolaire, ainsi qu’à l'enseignant principal de votre enfant lorsque vous le connaitrez si vous le souhaitez.

- Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a informé qu'en cas de contamination dans une classe, les élèves non-vaccinés seront «  évincés  » (sic) et mis en enseignement à distance. Les élèves vaccinés pourront continuer à suivre les cours en présentiel.

- Le 22 août 2021, Monsieur Rodrigo Arenas, co-président de la Fédération des Conseils de Parents d’Elèves (FCPE), s’est exprimé en ces termes: « Le vaccin ne permet pas d’être protégé à 100% contre le covid19. En revanche, le recrutement massif d’enseignants permettrait d’organiser les classes en petits effectifs et de gérer au mieux la distanciation physique. » (Source: France info)

→ Vous devez savoir que la vaccination contre la Covid n’étant pas obligatoire pour accéder aux établissements scolaires, cet acte est donc de l’ordre du secret médical. Les parents n’ont donc pas, en théorie, à faire savoir si leur enfant est vacciné ou non. Les établissements scolaires n’ont pas, en théorie, à demander aux familles le statut vaccinal des enfants. C'est donc votre droit de ne pas donner cette information. Si vous ne souhaitez pas que l'établissement scolaire ait accès aux données santé concernant votre enfant, vous pouvez envoyer le document de renoncement à la transmission des données santé à votre Caisse Primaire d'Assurance Maladie*. (de préférence en accusé de réception).

- Quant au pass sanitaire pour nos enfants, en dehors des collèges-lycées, il sera obligatoire à partir du 30 septembre, comme il l’est déjà pour les adultes pour accéder à certains lieux (liste sur le site du gouvernement). Nos enfants non vaccinés (comme nous adultes) n’auront alors plus accès à bon nombre de loisirs. Encore un fois, il est difficile de priver nos enfants de leur loisirs, mais il est possible d'attendre.
- La loi du 5 août 2021, instaurant le pass-sanitaire est en vigueur jusqu’au 15 novembre 2021 et pas au-delà, sauf nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire.
- Par ailleurs, le gouvernement a « décrété » qu’il suffisait de l’autorisation d’un seul parent pour faire vacciner un enfant, et que les 16-17 ans pouvaient se faire vacciner sans autorisation parentale. Il nous semble que cela va à l’encontre de l’autorité parentale qui veut que l’accord des 2 parents soit nécessaire concernant les prises de décision médicale.

Pas de pass sanitaire pour la rentrée: Il ny a donc pas à se précipiter à faire vacciner nos enfants  ! Il est urgent dattendre !
Rejoignez-nous, parents, enseignants, administratifs, vaccinés ou non, les samedis à 18h, Place Jean Jaurès, à Saint Gaudens.


Le collectif « Liberté Comminges » 
 
* Vous trouverez ci-dessous les courriers mentionnés dans cette lettre. 

Action possible auprès 

des collèges et lycées

Avenant dérogatoire à la Fiche infirmerie, d’information sanitaire et d’urgence sanitaire

Ce document vous permettra d'empêcher tout acte sur votre enfant (test ou acte médical) sans votre accord explicite écrit, et de préciser que votre enfant soit isolé 
uniquement à votre domicile.

Autre action possible Collège/lycée

Un courrier d'informations primordiales à afficher près des établissements. Nous avons besoin de vous pour le diffuser au maximum !! MERCI

Secret médical : 

Action auprès de la CNAM

Afin de conserver le secret médical de votre dossier, Me Brusa (Asso REACTION19) propose un courrier à adresser à la CNAM. Le fichier ci joint vous permettra de le personnaliser.

  

COURRIER RAR A NOTIFIER A LA CAISSE NATIONNALE D’ASSURENCE MALADIE CONCERNANT LE REFUS DE COMMUNICATION DE DONNEES 
PERSONNELLES ET MEDICALES 

Modèle établie par l’Association REACTION 19 
(Association loi 1901 – Agrément n°W751256495, 60 rue du Faubourg Saint Honoré – 75008 Paris https://reaction19.fr) 

Lettre ouverte à l'attention des responsables d'établissements scolaires, des fédérations de parents d'élèves, du corps enseignant, des recteurs et inspecteurs d'académie.

Un KIT parents riche en infos

Un document réalisé par un collectif avec de nombreuses thèmes, des réponses à des questionnements actuels sur la situation sanitaire

Extrait du kit : infos à retenir

L'AMM provisoire actuellement mis sur le marché ne sont pas autorisés qu'avec une AMM (autorisation de mise sur le marché) provisoire anticipée et conditionnelle. ils sont donc expérimentaux, dite de phase 3, expérimentée sur l'ensemble de la population, à l'échelle mondiale, ce qui est inédit dans l'histoire de la vaccination comme de la médecine d'ailleurs.
la fin programmée des ESSAIS CLINIQUES des vaccins s'échelonne (clinicaltrials.org) comme suit :

pour les enfants :

  • Moderna : juin 2023
  • Pfizer : juillet 2024
  • Janssen : décembre 2023
  • Astrazeneca : mars 2023
  • NovaMax : mars 2024
  • Sanofi Pasteur : décembre 2024

Modèle de lettre de réponse aux autorités scolaires ou universitaires pour les parents incités (parfois avec menaces) à faire « vacciner / injecter » leurs enfants avant la rentrée scolaire ou universitaire

2- Autres informations utiles et intéressantes

Les jeunes et la propagande vaccinale

Des jeunes expriment leur incompréhension et leurs doutes à propos de la propagande vaccinale 


 Bilan de l'impact du protocole sanitaire sur la santé des enfants (enfance-libertes.fr) 

Le protocole sanitaire en milieu scolaire a été décidé par le gouvernement sur la base d’un principe de précaution, conduisant les enfants dès 6 ans à porter le masque. Pour autant, les données scientifiques montrent que le rôle des enfants est insignifiant dans la transmission du virus. 

Synthèse des données recueillies grâce à l’utilisation d’oxymètres - opération lancée par Maître Brusa sur le site Réaction 19 à l'époque de l'obligation des masques à l'école

 Les résultats de l'action OXY-CHILD menée par l'association Réaction19 en France sont alarmants ! Cette mesure du taux d'oxygénation des enfants à l'école montre que la grande majorité des enfants masqués sont en état d'hypoxie en fin de journée (taux d'oxygène dans le sang en dessous du seuil critique de 95%). On relève même de nombreux cas d'hypoxie grave ! (taux en dessous de 90%). Sources: document PDF ci-dessous. Une neurologue allemande met en garde contre le port du masque : « La privation d'oxygène provoque des dommages neurologiques irréversibles, particulièrement dans le développement du cerveau de l'enfant »


En quelques semaines REACTION 19 a reçu 29 attestations émanant d’adhérents ayant mesuré leur taux de saturation en oxygène avant et après avoir porté le masque plusieurs heures durant.